une conception logicielle de haute qualité

un contrôle permanent et un processus de développement de haute qualité

 

La qualification d’une sortie de version de nos logiciels passe par un processus de validation strict et complet.
Il permet de garantir la qualité des résultats tout au long de l’évolution du logiciel.

Un contrôle qualité permanent des développements

La qualification d’une sortie de version de nos logiciels passe par un processus de validation strict et complet. Il permet de garantir la qualité des résultats tout au long de l’évolution du logiciel.

Un processus de validation permanent
La validation est aussi présente tout au long du développement de la version. Elle permet de tester à la fois la qualité des travaux de développements en cours et la non-régression des fonctionnalités déjà existantes dans le produit.

Lors de l’élaboration d’une nouvelle version, un cahier des charges très strict, avec des spécifications précises, est établi, puis géré au sein d’un processus itératif avec les différents services impliqués : R&D, qualité, application, méthodologie, documentation,
Par la suite, les travaux de développement répondant à ces spécifications seront menés par lots séparés, validés de façon autonomes, avant d’être intégrés à la version développement et de rentrer dans le processus de validation plus élargi.

Sur l’exemple de Flux, le processus de validation est appliqué à l’ensemble des programmes : Flux 2D, Flux 3D, Skew, Superviseur, Gestionnaire de matériaux, Gestionnaire de licence, les différents couplages (GOT-It, MATLAB / Simulink®, Portunus…), etc.
D’une façon générale, l’ensemble des couplages avec des solutions CAO tiers est systématiquement vérifié en cours de développement.
Le processus de validation est appliqué de manière rigoureuse sur les différents systèmes d’exploitation et plateformes de calculs en cours de validité.

Le processus de validation est constitué de trois sous groupes, ci-dessous l’exemple de Flux :

 

Groupe

Test

Groupe 1

test des différents modules Flux
hors superviseur

Cas tests automatisés par scripts pythons

Permet d’assurer la non-régression

Windows 32 : 1262 cas test

Windows 64 : 1263 cas test

Linux 64 : 1196 cas test

Groupe 2

test IHM des différents modules Flux

tests manuels (passage de tutoriels + passage de procédure IHM pour les nouvelles fonctionnalités)

Groupe 3

test du superviseur Flux

test du système d’installation

test du système de protection

tests manuels

Une base de cas test en perpétuelle évolution

La base de cas test a permis au fil des versions de capitaliser les tests sur l’ensemble des différentes fonctionnalités de nos logiciels pour assurer la non-régression. Ces validations se font autant au niveau de la compatibilité des projets, que de la précision des résultats obtenus, ou des systèmes d’exploitations et plateformes de calcul utilisés.
De nouveaux cas test sont systématiquement construits sur les nouvelles fonctionnalités pour enrichir la base.